Dispositif d'accompagnement

Par le maître d'apprentissage en entreprise

Professionnel de l’entreprise, désigné par ses RH (titulaire d’un diplôme au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti et ayant au minimum 2 ans d’expérience professionnelle) il encadre et forme l'apprenti aux modes de travail, aux méthodes et aux procédures de décision propres à son métier. Responsable de l’accompagnement dans l’entreprise, il confie les missions lui permettant de progresser et d’assimiler les savoir faire en lui transférant son expérience de professionnel.

Périodiquement, il évalue les compétences (savoir, attitudes et aptitudes) de l’étudiant dans une approche compétences en s’interrogeant sur :

  • La progression de l’apprenti

  • L’acquisition des compétences requises

  • Le degré de professionnalisme atteint notamment au regard des pratiques habituelles du métier

Par le référent école

Il est choisi par l'apprenti parmi les professeurs de l’ESSEC, ses chargés d'enseignement, ses cadres administratifs ou ses diplômés depuis au moins 5 ans.

Le référent école a pour missions :

  • D’aider les apprentis à construire leur projet professionnel

  • De les conseiller dans la mise en œuvre au cours de leur scolarité(choix des cours et des expériences professionnelles)

  • De valider les compétences managériales acquises par l’apprenti en l’aidant à comprendre les expériences vécues dans le contexte organisationnel et les évaluations du maître d’apprentissage

  • De développer avec l’apprenti une relation d’écoute et de dialogue

  • De faire respecter les valeurs de l’Ecole : humanisme, excellence, innovation, responsabilité, et diversité

Trois entretiens sont obligatoires

(deux pour les contrats de 12 mois)

Pour assurer cet accompagnement, l’étudiant-apprenti doit organiser périodiquement des réunions tripartites réunissant en face à face : maître d’apprentissage, référent école et lui-même.

  • La première à l’issue de la période d'essai (45 jours effectifs) en entreprise pour vérifier la bonne intégration de l’apprenti, l’adaptation de la mission et réaliser les ajustements nécessaires. Ce premier entretien est essentiel pour la qualité globale de l’apprentissage.

  • Un entretien en fin de chaque année de contrat en utilisant les grilles d’évaluation spécifiques afin de formaliser les acquis, de valider la période, et de fixer les nouveaux objectifs de progression en actualisant les missions et responsabilités confiées à l’apprenti.

Chaque entretien est formalisé par le référent et adressé au CFA. La réception de ces comptes-rendus est une condition de validation de l’expérience professionnelle.

Le système de tutorat, spécificité pédagogique de l’apprentissage, constitue un atout majeur de la formation par apprentissage et une différenciation importante par rapport aux stages conférents à l’entreprise une responsabilité dans le succès du jeune au diplôme.

Tutorat 3.0 - Application COSS (Certificate of Soft Skills)

Pionnière de l’apprentissage dans le secteur des écoles de management, l’ESSEC a toujours porté une attention particulière au suivi et à l’accompagnement de ses apprentis notamment en ce qui concerne les compétences de savoir être (soft skills), en s’appuyant sur l’un des piliers de la pédagogie de l’apprentissage : le tutorat. L’Ecole a ainsi souhaité accompagner la réforme de l’apprentissage portée par la loi Avenir professionnel de 2018, en renforçant et en modernisant l’accompagnement des apprentis par leurs maîtres d’apprentissage et référents école. Il s’agit de mesurer et valider ces compétences par un outil utilisant les technologies modernes pour un feedback permettant de multiples évaluations des soft skills, acquises ou en cours d’acquisition par l’apprenti.

Le CFA a ainsi initié un partenariat avec la société 5Feedback, spécialisée dans les applications de feedback pour les entreprises, afin d’adapter méthode et outils aux besoins spécifiques des étudiants suivant une formation en apprentissage. Le projet de Tutorat 3.0 a été soumis à l’OPCO ATLAS dans le cadre de l’appel à projets « Investir dans des démarches d’innovation pédagogique pour l’alternance ».

De ce projet est née l'application COSS (Certificate of Soft Skills) qui permet aux apprentis et à leurs accompagnants (tuteurs d’entreprise et référents école) de mesurer leurs soft skills à partir d’évaluations de leur entourage académique et professionnel. L’application offre ainsi la possibilité aux maîtres d’apprentissage et aux référents école de suivre la progression des apprentis dont ils assurent l’accompagnement, et d’interagir avec eux via une plateforme entièrement digitale indépendamment des entretiens tripartites plus formalisés qui rythment l'apprentissage.