Encadrer un apprenti

L’étudiant-apprenti bénéficie d’un double accompagnement tout au long de son contrat :

PAR LE MAÎTRE D’APPRENTISSAGE OU TUTEUR EN ENTREPRISE 

Professionnel de l’entreprise, désigné par ses RH (titulaire d’un diplôme au moins équivalent à celui préparé par l’apprenti et ayant au minimum 2 ans d’expérience professionnelle) il encadre et forme le jeune aux modes de travail, aux méthodes et aux procédures de décision propres à son métier. Responsable de l’accompagnement dans l’entreprise, il confie les missions lui permettant de progresser et d’assimiler les savoir faire en lui transférant son expérience de professionnel. 

Périodiquement, il évalue les compétences (savoir, attitudes et aptitudes) de l’étudiant dans une approche compétences en s’interrogeant sur :
  • La progression de l’apprenti
  • L’acquisition des compétences requises
  • Le degré de professionnalisme atteint notamment au regard des pratiques habituelles du métier


PAR LE RÉFÉRENT-ÉCOLE


Choisi par l'apprenti parmi les professeurs de l’ESSEC,ses chargés d'enseignement, ses cadres administratifs ou ses diplômés depuis au moins 5 ans. 

Le référent École a pour missions :
  • D’aider les apprentis à construire leur projet professionnel
  • De les conseiller dans la mise en œuvre au cours de leur scolarité(choix des cours et des expériences professionnelles)
  • De valider les compétences managériales acquises par l’apprenti en l’aidant à comprendre les expériences vécues dans le contexte organisationnel et les évaluations du maître d’apprentissage
  • De développer avec l’apprenti une relation d’écoute et de dialogue
  • De faire respecter les valeurs de l’Ecole : humanisme, excellence, innovation, responsabilité, et diversité


TROIS REUNIONS SONT OBLIGATOIRES 

 (Deux pour les étudiants en mastères spécialisés)

Pour assurer cet accompagnement, l’étudiant-apprenti doit organiser périodiquement des réunions tripartites réunissant en face à face : maître d’apprentissage, référent école et lui-même. 
  • La première à l’issue des deux premiers mois de présence en entreprise pour vérifier la bonne intégration de l’apprenti dans l’entreprise, l’adaptation de la mission et réaliser les ajustements nécessaires. Ce premier entretien est essentiel pour la qualité globale de l’apprentissage.
  • Un entretien en fin de chaque année de contrat en utilisant les grilles d’évaluation spécifiques afin de formaliser les acquis,de valider la période et de , fixer les nouveaux objectifs de progression en actualisant les missions et responsabilités confiées à l’apprenti.
Chaque entretien est formalisé par le référent et adressé au CFA. La réception de ces comptes-rendus est une condition de validation de l’expérience professionnelle.

Le système de tutorat, spécificité pédagogique de l’apprentissage, constitue un atout majeur de la formation par apprentissage et une différenciation importante par rapport aux stages conférents à l’entreprise une responsabilité dans le succès du jeune au diplôme.